Imprimer

Les terrains de sport

Publié dans Actualités

Share

actu-1Si le gazon d’agrément fera partie des communications lors des prochaines Rencontres André Le Nôtre en juillet prochain...



... les pelouses sportives ne font pas la une pour la qualité de leurs surfaces, trop souvent remises en cause.

Cependant, sur les 37 pelouses de Ligue 1  et Ligue 2 concernées, voire les 30 du Top14 et de Pro D2, seule une faible minorité fait l’objet de critiques médiatiques …tout comme l’arbitrage d’ailleurs, les pelouses ne font la une de l’actualité que lorsqu’elles sont mauvaises …jamais quand elles sont bonnes !


Des pelouses de stades de Ligue 1, Armand Cesari à Bastia et le Stadium de Toulouse ont dernièrement fait parler d’elles pour d’importants travaux de réfection.


Et pas des moindres ! Le Stadium de Toulouse a fait peau neuve pour la somme de 170 000 euros, alors qu’il avait précédemment bénéficié de deux interventions de restauration. Du rafistolage diraient certains. Mais si le gazon des enceintes sportives a mauvaise presse, ses qualités intrinsèques ne sont pour autant pas remises en cause, moins que les conceptions, les mises en œuvre ou les structures mises en  place afin de le conserver en bonne qualité. Les causes de la dégradation d’une pelouse sportive peuvent être multiples. Une gestion déficiente du drainage par exemple, notamment en période hivernale, peut se révéler catastrophique.


Ce type de problème est la cause des soucis rencontrés sur la pelouse du stade Armand Cesari à Bastia, qui a dû être remplacée pour la troisième fois en l’espace de 6 mois – parfois dans des conditions surprenantes ! La société en charge de l’entretien a fait constater par huissier, un mauvais fonctionnement des drains qui sont censés faire évacuer l’eau de pluie.


Ces enceintes sportives, parmi d’autres, ont connu des problèmes dont l’origine ne vient pas du gazon mais de leur de conception ou de leur mise en œuvre, voire de leur entretien. C’est pour cette raison, qu’à la SFG, en tant que spécialiste du gazon, il nous parait important de mentionner ces problèmes de gestion des pelouses sportives et de faire lumière sur les solutions à apporter.


Lors de sa journée technique du 5 février prochain, la SFG abordera concrètement l’un de ces cas et la gestion spécifique de ces stades.

Source : La Dépêche, Sport24

Share